Y's Blog

août 5, 2010

Lettre ouverte aux citoyens du monde, comme moi…

Filed under: Uncategorized — MKER Escotana @ 11:09

Nous vivons dans des « pays développés » (où nos populations meurent de froid dans la rue, où les classes moyennes disparaissent,…) , pays où les guerres d’armes ont cessées et où la course à l’accumulation de richesse est notre piètre destinée. Le bruit de la guerre nous est inconnu. La vue horrible du sang et de la mort brutale et arbitraire ne nous arrive que par la succession d’images numérisées.

Nous sommes des « Cosmopolites », de New York à Shanghai, en passant par Dubaï, Paris et Londres, nous prônons l’égalité, débattons sur l’intégration, voulons un monde plus juste…
Nous pensons que tout est entrain de changer où que tout a déjà changé. Foutaise…

Nous vivons tous ensemble, chacun dans son cocon, isolés par les limites imaginaires et pourtant si palpables que nous imposons insidieusement et qui nous rassurent. La tolérance se noie dans la limite de nos rues et de nos quartiers. Chacun son bout de terre.
Nous consommons ensemble, nous rions ensemble, nous dansons ensemble, mais nous pleurons seuls et isolés.
Nos larmes ne peuvent se mélanger dans un cadre d’aseptisation humaine telle que celui que nous nourrissons.

Cependant, certains expliquent que les différences s’estompent en se mélangeant, nous sommes tous des moitiés de ci moitiés de ça. Cela contribue à la richesse de notre société. Ce qui est vrai en théorie. Illusoire dans les faits.

Qui sont ces gens vivant hors du « monde civilisé » ? La vie est elle douce chez les « fous de Dieu », ces « barbares / terroristes dès la naissance », « ces sauvages descendant du singe » ?

Nous vivons ici, cloîtrés et loin de tout !
L’égalité entre les peuples est de plus en plus obsolète, la justice est suspendue au bon vouloir des dirigeants corrompus et avides, prenez gare, elle glisse, elle tombe… Le droit à la dignité humaine ne se résume qu’à un simple morceau de papier tamponné et plastifié, les divergences d’opinion s’éliminent à coup de bombes, les hurlements de douleur des oppressés se couvrent par des discours forts et illégitimes, nos vies se résument à quelques billets froissées au fond d’un coffre fort ou sur des comptes offshore.

Nos larmes ne peuvent se mélanger dans un cadre d’aseptisation humaine telle que celui que nous nourrissons.

Néanmoins, notre avidité consommatrice submerge notre morale, et nous pousse à l’égoïsme le plus total. Individualisme, cynisme, mépris, indifférence…

Bienvenue dans le 3ème millénaire
L’ère de la communication qui nous coupe les uns des autres,
l’ère de la désinformation qui nous fait omettre le combat qui doit être mené, celui de la justice et de la paix,
l’ère du fascisme moderne, où l’acceptation du pire supplante le libre arbitre,
l’ère du numérique, où le bien et le mal se mélangent, se confondent, puis s’évaporent, disparaissant dans l’obscurité sans fond de nos écrans
l’ère de la mondialisation, où nous échangeons tout avec personne et rien avec tous les autres…

Le sort Palestinien nous touche, peut être,
Nous émeut, probablement,
Nous sidère et nous révolte, de temps en temps,
Mais nous restons stoïques, par peur de perdre tous ces objets que croyons posséder, certainement
La mobilisation n’est plus au gout du jour, à quoi bon, nous n’y pouvons rien disent certains. Et pourtant… Le vrai combat se mène sur plusieurs fronts. « The greatest ennemy of knowledge isn’t ignorance, it is the illusion of knowledge »
Stephen Hawking

Et j’entends le cri uni des Palestiniens retentir en moi, m’agiter jusqu’à l’épuisement… Les larmes coulent, et je les entends réciter ce poème d’une seule voix.

Comme vous, nous sommes emprisonnés entre la terre et le ciel,
Comme vous, nous sommes coincés entre notre naissance et notre mort,
Comme vous, nous sommes tiraillés entre la réalité et le rêve,
Comme vous, nous sommes munis d’un coeur, d’une âme et d’une raison,
Comme vous, nous sommes … humains en somme.

Contrairement à vous, nous sommes emprisonnés entre la mer, les chars et les barbelés,
Contrairement à vous, nous sommes coincés entre notre naissance la haine d’un monde complice et décadent,
Contrairement à vous, nous sommes tiraillés entre la réalité indigne et la mort imminente,
Contrairement à vous, nous sommes contraints de renier la raison et le coeur et d’agir en piètre état d’âme
Contrairement à vous, nous sommes, … humains en somme.

Votre réalité n’est pas la nôtre,
Votre vanité est notre souffrance,
Vos palabres sont autant d’espoirs déchus,
Votre indifférence est notre fardeau funèbre,
Votre haine est notre force,
Votre vie est notre mort,

Nous vivons tous sur la même planète, mais pas dans le même monde.

Publicités

2 commentaires »

  1. Super ton texte!! C’est un de tes meilleurs jpense (enfin pour ske j’ai lu).
    Ya une partie ou je me suis particulièrement reconnue : « Bienvenue dans le 3ème millénaire
    L’ère de la communication qui nous coupe les uns des autres…
    l’ère de la mondialisation, où nous échangeons tout avec personne et rien avec tous les autres… »
    En plus à la fac nous sommes un groupe à travailler sur les réseaux sociaux et le paradoxe: hypercommunication sur ces réseaux d’un côté et isolement spatial temporel relationnel d’un autre.

    Commentaire par claiw — novembre 17, 2010 @ 11:44 | Réponse

    • Merci bcp pour avoir pris le temps de commenter et de partager.
      Effectivement, paradoxalement les nouveaux moyens de communication nous coupent les uns des autres…
      Tu peux me lire à l’adresse suivante: http://mkerisonthemoon.tumblr.com
      Bien cordialement

      Commentaire par MKER ESCOTANA — février 24, 2011 @ 1:29 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :