Y's Blog

janvier 21, 2010

Ayibobo,un message aux autres.

Haïti ma chérie,

Je ne te loue pas, je t’accuse, je m’accuse et de ce fait m’excuse pour les périodes ou j’ai pu penser comme ce que je dénonce dans ce qui suit, ou quand par égarement je le penserais encore.

Serais tu celle, qui sert aux ignorants d’exemple me privant d’une progression vers une liberté mentale plus que physique?

Resteras tu celle qui, comme les soukounians, volants et autres facéties inventés par un colon avide de laisser le « gentil nègre » dans sa case pendant qu’il festoie abondamment dans les villes, nous imprime, dans notre inconscient et notre conscience la peur d’une indépendance progressive. (more…)

Propulsé par WordPress.com.